Récit d'un succès

par Olivier Mathieu et Jean-Martin Roux
Juin 2021 | 14 min read

Les affaires explosent et l’entrepôt roule à plein régime. Pour une raison ou une autre, par contre, les niveaux de productivité demeurent bien en deçà des cibles. Peu importe le nombre d’ouvriers affectés à la tâche, les gains en productivité sont, au mieux, marginaux.

Que peut bien y faire opérateur de chaîne d’approvisionnement?

SFM est un distributeur d’équipement audio-visuel de calibre professionnel qui opère un entrepôt de 50 500 p.c. au cœur de l’île de Montréal. Quand la direction de l’entreprise a eu besoin de redresser la productivité de SFM, c’est vers LIDD Consultants qu’elle s’est tourné pour trouver des solutions.

SFM a demandé à LIDD de faire la lumière sur les causes de leur faible rendement et de recommander des manières d’améliorer leur opération. Les experts de LIDD ont alors recommandé des changements à l’aménagement de leur entrepôt et à l’organisation de leurs activités, ainsi que l’implémentation d’un Système de Gestion d’Entrepôt (SGE ou WMS).

L’histoire qui suit raconte comment LIDD a transformé l’opération de SFM, mis à profit le puissant SGE Solochain, et ainsi donné au distributeur les moyens de largement dépasser les seuils de productivité fixés par l’industrie seulement quelques semaines après le lancement du SGE.


LIDD Consultants protège le capital de SFM

Lorsque SFM a perdu sa capacité de tenir sa promesse d’expédition le jour-même, la direction de l’entreprise savait qu’elle ne pouvait plus retarder le moment d’agir. Outil de promotion efficace pour générer de la demande et faciliter la croissance de l’entreprise, cette promesse était en outre un moyen de se distinguer de la compétition dans un marché féroce.

LIDD est alors sollicité pour se pencher sur les problèmes suivants :

  • Productivité insuffisante
  • La productivité est bien en deçà des standards établis par l’industrie.
  • Impossibilité d’expédier le jour-même.
  • Comptes d’inventaires imprécis
  • Les comptes mur-à-mur prennent un mois à se faire plutôt qu’une fin de semaine.
  • Impossible de réconcilier ces comptes avec les données des systèmes de l’entreprise.

Chez SFM, on était nombreux à penser que la cause de ces problèmes était que l’entreprise avait dépassé la capacité de l’entrepôt. Avec une opération multi-canaux et plus de 12 000 SKUs entreposés dans un entrepôt de 50 500 p.c., l’hypothèse était plausible. Cela pouvait expliquer pourquoi les employés se pilaient sur les orteils dans l’entrepôt, pourquoi les items étaient placés dans des localisations de pige disponibles plutôt que celles qui leur étaient assignées, et pourquoi le rendement de l’opération et le compte des inventaires souffraient.

Bien entendu, si cette hypothèse devait s’avérer, SFM aurait à débourser une jolie somme pour l’acquisition de nouvelles installations.

Grâce à l’audit mené par LIDD, cependant, SFM a pu protéger son précieux capital.

Les analystes de LIDD ont en effet démontré que la véritable capacité de leur entrepôt offrait tout l’espace requis pour leurs opérations et que les problèmes de SFM relevaient plutôt des causes suivantes :

  • Procédés inefficaces
  • Un excès de tâches cléricales à la réception ralentit les opérations, créant des congestions sur le quai.
  • Des tâches de réapprovisionnement inconsistantes et une mauvaise gestion des inventaires affectent les activités de pige.
  • Aménagement suboptimal
  • Des profils de rayonnage inconsistants et des localisations de pige difficiles d’accès ralentissent les activités.
  • Architecture logicielle inadéquate
  • Les systèmes de SFM n’ont pas les fonctionnalités requises pour bien soutenir leurs activités en entrepôt et garder un compte précis des inventaires.

LIDD a fait des recommandations à SFM afin d’améliorer son opération sans avoir à déménager, lui épargnant ainsi les coûts importants liés à l’acquisition d’une nouvelle installation. LIDD a ensuite vu à la mise en place des solutions recommandées, incluant :

  • Réaménagement de l’entrepôt
  • Nouveaux profils de rayonnage
  • Optimisation des activités de pige
  • Stations d’emballage plus ergonomiques

LIDD met à profit les fonctionnalités de Solochain

Les solutions mises en place par LIDD ont significativement amélioré la situation chez SFM. Toutefois, l’architecture logicielle insuffisante du distributeur continuait d’empêcher l’opération du distributeur d’atteindre les cibles de productivité fixées par l’industrie.

Se référant à la feuille de route pour la transformation digitale de l’entreprise que LIDD avait produite, SFM a donné à la firme de consultants le mandat d’implémenter Solochain, un puissant Système de Gestion d’Entrepôt [SGE ou WMS] conçu par Generix, et de l’intégrer à leur système PGI JD Edwards. Les experts de LIDD savaient que la flexibilité du système et son puissant module de gestion des inventaires en faisaient une solution idéale pour répondre aux besoins de SFM.

D’une part, Solochain excelle à la rationalisation des procédés de réception de la marchandise, une épine notable dans le pied de SFM. Le système élimine la plupart des tâches cléricales et le besoin d’entrer les données manuellement. Cela permet d’éviter les erreurs, les délais et la congestion sur le quai. Solochain produit en outre automatiquement des reçus pour la marchandise entrante et vérifie systématiquement que les items reçus correspondent à ceux qui ont été commandés, assurant de la sorte que les bases de données soient exemptes d’informations conflictuelles.

Ensuite, Solochain rend possible la consolidation des inventaires à la réception, ce qui facilite les activités de mise en localisation. Ce procédé est aussi rendu plus efficace grâce à la production automatisée de tâches de mise en localisation qui indiquent la localisation pour chaque produit et informent les ouvriers des stocks « Premiers Arrivés, Premiers Sortis » [FIFO].

Autre atout important, les capacités de profilage de Solochain permettent des procédés de pige plus efficaces, comme la pige par lots de commandes [batch-order]. Les activités de pige peuvent être optimisées encore davantage grâce à la capacité du système de regrouper ensemble des commandes qui partagent le même transporteur, la même date d’exercice et/ou la même destination. Les gestionnaires profitent aussi des capacités du système avec la capacité de faire le suivi du statut d’une commande en temps réel.

Lorsqu’un SKU a atteint un seuil de quantité prédéterminé dans une localisation, une tâche de réapprovisionnement est automatiquement créée par Solochain. Toutes les tâches ainsi crée indiquent où piger les items, évitant des pertes de temps aux employés et assurant une meilleure gestion des inventaires. Le système peut en outre prioriser ces tâches en fonction de seuils spécifiques à certains SKUs.

Pendant ce temps, le puissant module de gestion d’inventaire de Solochain offre à SFM toutes les solutions requises pour reprendre le contrôle sur ses inventaires :

  • Visibilité détaillée sur les inventaires par item, localisation, zone, et statut d’inventaire;
  • Assignation de conditions d’inventaire telles que ‘Serviceable’, ‘QAonHold’, ‘Rework’, etc.;
  • Attribution automatique de la propriété d’un produit dès la réception;
  • Mise à jour dynamique du PGI dès que l’inventaire est modifié;
  • Assignation à chaque SKU d’une localisation spécifique et intégration des dimensions du lot dans le système;
  • Traçage de lots et de numéros de série.

Solochain aide également lors des comptes d’inventaires, lesquels étaient devenus un vrai cauchemar pour SFM. L’un des moyens par lesquels le SGE permet d’atteindre une plus grande précision est la configuration de cas spéciaux comme une tolérance spécifique pour une classe de produits, de seconds comptes pour des ensembles de SKUs spécifiés et des produits identifiés pour la réconciliation. Un autre avantage important de Solochain est que le système peut planifier des tâches de comptes d’inventaire quotidiennes, ouvrant la possibilité d’éviter les comptes mur-à-mur entièrement ainsi que les frais qui y sont rattachés.

SFM explose les indicateurs clés de performance (ICP)

Solochain est lancé chez SFM le 9 septembre 2019.

Seulement trois semaines après le lancement, l’opération de SFM atteignait des niveaux de productivité bien au-delà des standards de l’industrie.

Un signe clair que la situation se redressait chez SFM : le distributeur a presqu’immédiatement retrouvé sa capacité pour des « expéditions le jour même ». Aujourd’hui, SFM expédie une moyenne de 30 lignes de commande par heure, soit une efficacité de plus de 40% plus élevée que le standard de l’industrie, établi à 21 lignes/heure.


Parmi les autres ICP exceptionnels, il faut inclure :

  • Les items se rendent du quai à leur lieu de localisation en 87 minutes en moyenne.
  • Les lignes de piges sont complétées à un rythme de 19,3 lignes par heure – le standard dans l’industrie est de 16,2 lignes/heure.
  • SFM expédie près de 99% de ses lignes de commande le jour même.
  • Le taux d’erreur pour les activités d’expédition a été réduit à 0,017%.

Les problèmes de précision dans la gestion des inventaires ont aussi été rapidement réglés. Depuis le lancement de Solochain, le distributeur conserve des taux de précision qui dépassent les 99,6%. SFM a en outre exploité les capacités de Solochain et éliminé les comptes mur-à-mur au profit de tâches de compte quotidienne, épargnant ainsi ressources, temps et argent.

Fait digne de mention : la précision des inventaires de SFM est telle que, lorsque Deloitte a procédé à l’audit du distributeur à la fin de l’année fiscale, l’auditeur n’a pas exigé un nouveau compte mur-à-mur. Plutôt, Deloitte s’est fié entièrement aux données disponibles dans le système de SFM — une première dans la pratique canadienne de Deloitte.


Tourné vers le futur

Lorsque les restrictions liées à la pandémie ont forcé un ralentissement de l’économie, SFM a dû licencier près de la moitié de ses employés en entrepôt. Malgré cela, avec Solochain pour soutenir leurs activités, la productivité de SFM n’a faibli que de 5% pendant cette période.

Aujourd’hui, alors que le monde s’apprête à retrouver un semblant de normalité, SFM prépare son futur. Grâce à la nouvelle disposition de son entrepôt, à la réingénierie de ses procédés et, surtout, à l’amélioration de son architecture logicielle, le distributeur est confiant de pouvoir doubler ses revenus au fil des cinq prochaines années.

Une part importante des revenus anticipés doit provenir d’un nouveau canal 3PL consacré à la distribution d’équipement audio-visuel professionnel de grandes marques internationales. L’ouverture de ce nouveau canal, soutient la direction de SFM, n’aurait jamais été possible sans l’aide de LIDD Consultants et du SGE Solochain.


À PROPOS DE LIDD

LIDD est une firme professionnelle internationale qui fournit des services de conseil, de conception et de déploiement de solutions technologiques pour une chaîne d’approvisionnement de classe mondiale. Les distributeurs, manufacturiers et détaillants font appel à LIDD pour mettre à profit son expertise en matière de planification, de procédés de fabrication et de logistique.

Depuis leurs bureaux à Montréal, Los Angeles, Toronto et Séoul, les consultants et ingénieurs expérimentés de la firme mettent les meilleures pratiques en application, excellent dans la gestion de projet et prennent tous les moyens pour livrer leurs solutions le plus rapidement possible. LIDD mène à bien l’implémentations de solutions complexes qui favorisent les retours sur investissement et la croissance.

Votre capital est précieux. Faites de LIDD un partenaire de votre réussite.

Visitez-nous sur LIDD.ca
Rejoignez la communauté LIDD sur Facebook, LinkedIn, & Twitter.

À PROPOS DE GENERIX

Generix Group North America fournit une série de solutions au sein de sa suite de produits Supply Chain Hub qui rendent une chaîne d’approvisionnement plus efficace de bout en bout. Qu’il s’agisse de systèmes de gestion d’entrepôt (SGE), de systèmes de gestion du transport (SGT), de logiciel de pilotage de la production (MES) ou autres, les solutions logicielles de Generix offrent un large éventail d’avantages qui mènent à d’importants retours sur valeur pour l’exploitant de l’entrepôt. Leurs solutions sont utilisées dans le monde entier et notre expérience est inégalée.

Contactez-nous pour en découvrir davantage..

https://www.generixgroup.com/en-na/page/generix-group-north-america
https://www.generixgroup.com/en-na/solutions/warehouse-management-system-wms
https://www.generixgroup.com/en-na/blog/figuring-out-roi-your-new-warehouse-management-system

Jean-Martin Roux
Jean-Martin Roux Principal

Jean-Martin est spécialiste des applications logistiques et de leur intégration. Depuis 2005 il travaille auprès de clients à travers l’Amérique du Nord à l’implantation de technologies de chaîne d’approvisionnement. Il a travaillé sur toutes les facettes du parc applicatif de leur chaîne d’approvisionnement : systèmes de gestion d’entrepôt (WMS), systèmes de gestion du transport (TMS), systèmes d’exécution de la fabrication (MES) et progiciels de gestion intégrée (ERP). Jean-Martin détient un baccalauréat en génie industriel de l’école de technologie supérieure de Montréal (ÉTS).

Comment pouvons-nous vous aider ?